contacts@iscom-bf.net

00226 56917474 / 00226 72 83 05 05

ISCOM MASTERCLASS : L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE AU CŒUR DES ÉCHANGES.

Pour ses traditionnelles rendez-vous d’échanges entre étudiants et professionnels du secteur de l’information, de la communication et du numérique dénommés « masterclass », l’Institut supérieur de la communication et du multimédia (ISCOM) a organisé le samedi 07 novembre 2020 une rencontre-débats sur la thématique de l’intelligence artificielle.
C’est l’ingénieur en télécommunication et entrepreneur dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC), Monsieur Amadou SONDE qui a été invité pour l’animation de ce premier « master class » de l’année académique 2020-2021.

L’intelligence artificielle (IA) peut se définir comme l’ensemble des théories et des techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence. Il s’agit d’un sujet d’actualité qui anime les débats de par le monde . Axé sur les nouvelles opportunités et les nouveaux défis de l’IA, ce masterclass a vu la participation des étudiants de l’institut mais aussi de personnes extérieures venues, certains pour en apprendre davantage et d’autres pour découvrir le sujet.
D’entrée de jeux, Amadou SONDE a rappelé le but de ce masterclass : démystifier le terme intelligence artificielle (IA), apporter un aperçu clair de ce que peut être une IA, aborder les changements qui pourraient intervenir dans le contexte de l’IA mais aussi et surtout évoquer les défis qui devront être relevés à l’avenir grâce à l’IA.

Intelligence artificielle et nouvelles opportunités


Comme pour toutes nouvelles technologies, l’animateur du jour a expliqué que l’IA vient avec son lot d’inquiétude notamment son impact sur l’emploi. Le travail humain sera-t-il un jour remplacé par des machines ? A cette question, le conférencier n’a pas été ambigüe dans sa réponse. Le monde a connu certaines mutations impulsées par des révolutions technologiques et pour Amadaou SONDE, le monde tel qu’on le connait présentement, est en pleine mutation vers l’intelligence artificielle. Le marché de l’emploi connaît de grands changements, par conséquent certains secteurs d’activités tout comme certains métiers risqueraient de disparaitre ; a-t-ilexpliqué. Cependant, malgré les progrès importants de l’intelligence artificielle ces dernières années, le conférencier rappelle qu’il serait difficile de confirmer entièrement l’hypothèse de la disparition de l’Homme au profit des l’IA. « L’IA va remplacer l’homme, mais pas dans tous les domaines », a affirmé Amadou SONDE. Mais plutôt que de voir l’IA comme une menace, il préfère se pencher sur les opportunités qu’elle pourrait offrir. En effet, il estime que l’IA est une source d’opportunité, un moteur de croissance et un secteur pourvoyeur d’emploi. Amadou SONDE explique que grâce à la robotique par exemple, l’intelligence artificielle permet de booster la productivité des entreprises dont les revenus connaîtront une hausse. « Les informations données par l’IA favorisent les prises de décisions », a laissé entendre Amadou SONDE.

Intelligence artificielle et nouveaux défis

Nombreux sont les défis auxquels le monde et l’Afrique en particulier doivent faire face pour ne pas se laisser dépasser par cette révolution. Et sur ce point, Amadou SONDE estime que le continent africain n’a pas intérêt à rester en marge. L’intelligence artificielle pouvant être adaptée dans bien de domaines, l’ingénieur-entrepreneur, affirme que pour ne pas se laisser dépasser, comme cela a pu être le cas par le passé avec les autres révolutions technologiques, l’Afrique doit prendre en marche le train de l’intelligence artificielle. « Il est vrai que deux géants en l’occurrence les Etats-Unis d’Amérique et la Chine se disputent la tête de peloton mais, c’est toujours possible pour l’Afrique de se faire une place » a-t-il dit avant d’ajouter « soit l’Afrique crée ses propres compétences en matière d’intelligence artificielle, soit elle se fait imposer celle des autres. »
Un autre défi auquel le monde entier doit faire face, est celui de la protection des données personnelles. Comment arrivé à protéger ses données personnelles, sa vie privée face à « l’invasion » de l’IA ?
Il est important de noter que l’intelligence artificielle se base en majeure partie sur les différentes données que nous fournissons lorsque nous-nous connectons sur certaines plateformes. Chaque fois que nous donnons des informations assez précises sur nous ou notre environnement, nous participons sans le savoir à l’amélioration des performances ou à la création d’une IA. Pour Amadou SONDE, les données à caractère personnel représentent une manne financière pour certains géants du numérique. « Facebook, Google et autres sont gratuits parce que derrière, ils revendent nos données » a-t-il laissé entendre . Toutefois, il soutient que la protection des données à caractère personnel doit d’abord commencer par nous, tout en appelant les politiques à penser à un système de garde-fou notamment à travers l’adoption de lois afin d’inciter les entreprises du domaine à mieux prendre en compte ce volet.

Au sortir de ce masterclass, Amadou SONDE s’est dit satisfait des échanges qu’il a trouvé très interactifs. Par ailleurs, il dit espérer que les participants ont pu en sortir édifiés. Il a terminé en invitant les étudiants de l’ISCOM à être davantage curieux et ouverts d’esprit afin de ne pas se laisser dépasser par les différentes innovations technologiques.

Yann Désiré OUEDRAOGO

Contacts de l’ISCOM :
72-83-05-05 / 56-91-75-75 (Appel et WhatsApp)
contacts@iscom-bf.net
www.iscom-bf.net
www.facebook.com/Iscombf
www.twitter.com/Iscombf
www.instagram.com/iscom_bf

ISCOM, les métiers du numériques les clés de l’avenir !




Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.